Une fille du feu

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

 / 
Offrir cet ebook

[eBook]  Une fille du feu

Liste

« Chère opinion mondiale, je voudrais t'informer du fait méconnu numéro un : on n'est jamais grosse sans être un peu une héroïne. » Ceci est la première phrase du nouveau roman d'Emmanuelle Bayamack-Tam, Une fille du feu et tout de suite, outre une information essentielle, la narratrice est une grosse fille, le ton est donné. Drôle, insolent, pas dupe. Et, de fait, Charonne (oui, vous avez bien lu, Charonne, et pas Sharon) n'a pas la langue dans sa poche ni l'intelligence en sommeil. Il faut dire que rien de ce qui peut éveiller le sens critique ne lui aura été épargné (« ... car les vingt ans de persécution que je compte derrière moi m'ont dotée d'une grande agilité de pensée et surtout d'un faible degré d'inhibition. ») : née de père inconnu - croit-on pour commencer - d'origine incertaine, mais très probablement subsaharienne, élevée par une mère passablement dérangée qui n'a cessé jusqu'à sa puberté de la mutiler (elle a été excisée, une tentative d'infibulation a échoué, etc.), en butte à tous les lazzis que son obésité peut provoquer, il lui aura fallu durement se constituer, survivre, et s'imposer. Si on ajoute à cela qu'elle est malgré tout d'une beauté renversante et qu'elle a la langue bien pendue on commence à avoir une idée du personnage tout à fait extraordinaire qu'Emmanuelle Bayamack-Tam nous a inventé. L'histoire ? Elle n'est pas banale non plus. Charonne va être choisie par un couple de garçons pour être la mère porteuse de l'enfant qu'ils veulent ensemble. À cette occasion, tandis qu'elle devient provisoirement maigre comme un clou et que son clitoris repousse miraculeusement, elle va découvrir que sa tante est en fait son père (!..) cependant que l'amour et la jouissance sexuelle vont lui être révélés. Et si nous sommes bien obligés de passer sur pas mal de péripéties et de renversements vraisemblables ou non, ce n'est pas la question, qui font de ce roman un plaisir de fiction, en même temps qu'une belle et puissante réflexion sur les flottements de l'identité sexuelle, ne passons pas sur l'éblouissante manière dont il est écrit. Emmanuelle Bayamack-Tam aime les mots, elle les choisit avec un grand bonheur ; elle aime les phrases, elle les modèle et les rythme, elle les enchante. Mais par dessus tout, pour lier ensemble ces mots et ces phrases, au delà même de l'humour ravageur qu'on lui connaissait déjà, une joie terrible, énorme, vitale se dégage de ce livre exceptionnel.

Autres informations

  • EAN 9782846823920
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 185 Pages
  • Action copier/coller Non
  • Action imprimer Non
  • Partage Dans le cadre de la copie privée
  • Nb Partage 6 appareils
  • Poids 512 Ko
  • Distributeur C.D.E.

Rayon(s) : Littérature générale > Romans & Nouvelles


Biographie

Emmanuelle Bayamack-Tam - Romancière, nouvelliste, agrégée de Lettres Modernes. Née en 1966 à Marseille, vit et enseigne en banlieue parisienne. Membre fondateur de l'association Autres et Pareils, elle co-dirige les éditions Contre-Pied depuis leur création. En janvier 2013, elle a publié, aux éditions P.O.L. : Si tout n'a pas péri avec mon innocence (Prix Alexandre-Vialatte 2013, Prix du roman Ouest-France, Étonnants Voyageurs 2013) et Mon père m'a donné un mari.

empty